.st0{fill:#FFFFFF;}

Livre

« Your Money Or Your Life » par Vicki Robin et Joseph R. Dominguez, Partir à la retraite plus tôt ?

 février 13, 2021

Par Roland

Temps de lecture : 27 minutes

  • Accueil
  • Blog
  • Livre
  • « Your Money Or Your Life » par Vicki Robin et Joseph R. Dominguez, Partir à la retraite plus tôt ?

Résumé

Your Money Or Your Life est différent des autres livres de finances personnelles car il met l'accent sur le choix, la liberté et l'épanouissement plutôt que sur la privation et la discipline. Vous apprendrez que l'argent est une énergie vitale et comment prendre conscience du mouvement de votre argent afin qu'il vous procure un maximum d'épanouissement.

Joe Dominguez a atteint l'indépendance financière à l'âge de 31 ans, prenant sa retraite après dix ans de carrière en tant qu'analyste financier à Wall Street. Il n'était pas un banquier ou un courtier de premier plan. En fait, il gagnait un revenu modeste.

Pourtant, il a pu prendre une retraite anticipée sur la base d'un plan clair. Un plan qu'il a expliqué plus tard avec Vicki Robin dans ce livre "Your Money Or Your Life". Ce plan est conçu pour vous aider, vous aussi, à vous désendetter, à commencer à épargner et à atteindre votre propre liberté financière.

Si vous avez déjà essayé de suivre un budget précis dans le passé et que vous avez échoué, ne vous inquiétez pas. Les budgets échouent généralement parce qu'ils sont basés sur l'autodiscipline, qui consiste à vous forcer à faire quelque chose que vous ne voulez pas faire. Malheureusement, beaucoup d'entre nous n'ont pas la volonté nécessaire pour y parvenir. C'est aussi la raison pour laquelle la plupart des régimes échouent.

Joe et Vicki enseignent une approche totalement différente des finances personnelles, en partant de l'intérieur. Ils affirment que notre situation financière est en réalité le reflet de notre moi intérieur et de nos valeurs et croyances les plus profondes. Par conséquent, pour changer notre situation financière extérieure, nous devons d'abord changer les mythes et les croyances que nous entretenons sur l'argent. Nous devons également nous comprendre et prendre conscience de la façon dont nous dépensons et gagnons notre argent.


Your Money or Your Life

Dans le monde du marketing et de l'entrepreneuriat en ligne, deux expressions sont constamment mentionnées : "liberté financière" et "indépendance financière". Elles sont classées comme le saint graal et le niveau ultime de réussite.

J'ai eu l'impression que certaines personnes utilisaient ces termes de manière interchangeable alors que je ne le croyais pas, j'ai donc décidé de faire des recherches. Je voulais découvrir la définition exacte de la liberté financière et de l'indépendance financière, et en même temps déterminer la différence entre les deux.

Au cours de ces recherches, je suis tombé sur le mouvement FIRE. FIRE signifie Financially Independent & Retire Early et tout ce mouvement a été inspiré par le livre Your Money or Your Life, alors bien sûr, j'ai dû lire ce livre.


1. L'épargne est synonyme de liberté, mais les dettes sans fin sont devenues normales dans notre société.

Nous avons cessé d'épargner comme le faisaient la plupart de nos parents.

Aux États-Unis, le taux d'épargne moyen est tombé sous la barre des 0 % en 2005 et est resté proche de zéro depuis. La dernière fois que les gens ont épargné ce petit montant, c'était pendant la Grande Dépression des années 1930. Et pourtant, C'est le pays le plus riche du monde et à la période la plus riche de l'histoire, et pourtant la plupart des gens ne peuvent pas économiser un centime !

En France la situation est différente, même si on est encore loin des taux de 1990 qui étaient aux alentours des 20%.

Taux épargne moyen en France

Source : Statista

Donc aux États-Unis, non seulement l'épargne est en baisse, mais les dettes sont en hausse. Selon une étude récente, l'Américain moyen a 38 000 dollars de dettes personnelles, sans compter les hypothèques sur les maisons. Et les gens semblent aujourd'hui moins préoccupés par leur dette, moins soucieux de la rembourser rapidement, moins conscients de l'impact qu'elle aura sur leurs projets futurs. Les gens s'endettent et restent endettés.

Par exemple, aux Canada, plus de 50 % des acheteurs de voitures neuves signent un prêt de 84 mois. Cela représente 7 ans pour payer une voiture ! Il n'y a pas si longtemps, les prêts automobiles aussi longs étaient inconnus, maintenant ils sont normaux.

Le livre raconte l'histoire de Nedra, une jeune femme qui vient d'obtenir son diplôme. Pour la première fois de sa vie, Nedra a eu un travail qui lui a permis de disposer d'un revenu important. Elle pensait que pour devenir un membre adulte de la société, il fallait accumuler beaucoup de nouveaux biens, une nouvelle garde-robe pour sa carrière et de nouveaux meubles pour son nouvel appartement. Elle s'est profondément endettée, accumulant les dettes en plus de sa dette d'étudiant déjà élevée et, comme la plupart de ses collègues jeunes professionnels, elle n'était pas pressée de rembourser. Elle s'est dit qu'elle s'en sortirait bien si elle continuait à pouvoir effectuer les remboursement mensuels minimums.

Notre culture consumériste veut nous apprendre que dette = liberté... et c'est réussi. Ce genre d'idée s'inscrirait parfaitement dans l'un des romans de George Orwell, à côté des idées selon lesquelles guerre = paix et ignorance = force.

Notre culture implante l'idée que pouvoir acheter ce que l'on veut maintenant est formidable, sans la douleur d'attendre des semaines ou des mois avant "d'avoir l'argent".


L'endettement limite vos options

Pourtant, l'endettement est en réalité une prison, car une fois que vous avez des remboursements de prêts à effectuer chaque mois, vous êtes bloqué. Même si vous détestez votre emploi actuel, vous y êtes coincé parce que vous ne pouvez pas vous permettre de le quitter.

La vérité est que l'épargne est synonyme de liberté.

Joe et Vicki recommandent d'avoir suffisamment d'économies pour couvrir au moins six mois de frais de subsistance. Le fait d'avoir six mois d'épargne vous donnera la liberté de quitter votre emploi si vous le détestez ou de ne pas perdre votre voiture ou votre maison si vous êtes soudainement licencié. Cela vous procurera un énorme sentiment de sécurité et de tranquillité d'esprit.

Et l'objectif final de l'épargne est d'atteindre la liberté financière, qui est la liberté ultime. La liberté financière, c'est quand vous gagnez suffisamment d'argent en dehors de votre travail pour couvrir toutes vos dépenses. En d'autres termes, vous n'êtes plus obligé de travailler, à moins que vous ne le vouliez vraiment.

La plupart des gens considèrent ce type de liberté financière comme un objectif irréalisable. C'est presque comme un fantasme réservé aux gagnants de loterie, aux millionnaires et aux très vieux. Pourtant, à la fin, vous verrez que la liberté financière est accessible à tous en suivant fidèlement les étapes de ce programme.

Point à retenir

Avez-vous suffisamment d'économies pour couvrir 6 mois de dépenses ? Cette épargne vous donnera beaucoup de liberté et de sécurité. Pour se libérer des soucis d'argent, nous devons rejeter la culture de l'épargne zéro et des dettes sans fin qui emprisonne la plupart des gens


2. Nous savons tous que "l'argent ne peut pas acheter le bonheur", mais que disent nos actions ?

Les auteurs rappellent que la plupart des gens courent sans cesse après l'argent parce que notre culture nous enseigne que c'est la voie du bonheur.

Il est temps maintenant de se regarder dans le miroir. Que signifie l'argent pour vous ? La plupart d'entre nous nieraient fortement que nous croyons personnellement au mythe selon lequel l'argent achète le bonheur. Pourtant, la première étape pour comprendre notre situation par rapport à l'argent est de regarder non seulement ce que notre esprit rationnel nous dit, mais aussi ce que notre comportement nous révèle.

Tout le monde dit toujours qu'il a besoin de "plus" d'argent, quel que soit son revenu actuel.

Les auteurs de ce livre ont posé une question aux participants de leurs cours : "Combien d'argent vous rendrait heureux ?" Presque tout le monde dit avoir besoin de 50 à 100 % de plus que ce qu'il gagne actuellement, quels que soient ses revenus actuels.

De toutes parts, la société nous enseigne que la croissance est bonne. Si vous n'avez pas de voiture, alors vous en avez besoin. Si vous en avez une, il vous en faut deux. Si vous avez trois paires de chaussures, vous commencez à avoir envie d'en acheter une quatrième paire.

Voici l'une des citations les plus intéressantes de "Your Money or Your Life" :

Joseph R. Dominguez Et Vicki Robin

-your money or your life-

"We have learned to seek external solutions to signals from the mind, heart or soul that something is out of balance. We try to satisfy essentially psychological and spiritual needs with consumption at a physical level."

Qui peut se traduire approximativement par :

Nous avons appris à chercher des solutions extérieures aux signaux de l'esprit, du cœur ou de l'âme qui nous indiquent que quelque chose est en déséquilibre. Nous essayons de satisfaire des besoins essentiellement psychologiques et spirituels par une consommation au niveau physique.

Si la quête sans fin de "plus" rendait les gens heureux, alors tout irait bien, mais ce n'est pas le cas. Pour la plupart des gens, il s'agit d'une course sans fin, où la ligne d'arrivée s'éloigne toujours de vous plus vite que vous ne pouvez l'atteindre. Tout au plus, nous pouvons ressentir un soulagement momentané lorsque nous achetons quelque chose que nous voulions, mais ce sentiment s'estompe rapidement.

Shut up and take my money

Êtes-voud comme Fry ?

Est-il vraiment possible de nous arracher l'aiguille de l'héroïne de la culture de la consommation, afin que nous puissions enfin être libres de vivre notre vie comme bon nous semble ?


Adaptation hédonique

Des études scientifiques ont montré qu'après un certain point, plus d'argent ne contribue pas au bonheur. Bien sûr, si vous gagnez le salaire minimum, plus d'argent améliorera votre qualité de vie. Vous pourrez cesser de vous soucier de votre alimentation et de votre logement et acheter quelques articles de confort.

Pourtant, une fois que le revenu dépasse 65 000 dollars environ, plus d'argent ne contribue pas au bonheur. En fait, lorsqu'une personne dépasse les six chiffres, le bonheur moyen diminue un peu.

Notre cerveau nous joue un tour. Les psychologues l'appellent "adaptation hédonique" et cela signifie que votre cerveau s'habitue très facilement à un nouveau niveau de vie. Cette brillante nouvelle voiture dont vous venez de signer le crédit ? Après quelques jours d'excitation, votre cerveau s'y adapte et elle devient votre "nouvelle normalité".

C'est pourquoi quelqu'un qui conduit une Mercedes GLA n'a pas l'air plus heureux que quelqu'un qui conduit une vieille clio rouillé. En ce qui concerne le bonheur, la voiture est devenue invisible pour eux.

Les psychologues appellent aussi ce phénomène "tapis-roulant hédonique" (traduction littérale de l'anglais "hedonic treadmill") parce qu'il semble que nous courons toujours quelque part mais que nous n'arrivons jamais à rien en matière de consommation et de bonheur. Les désirs qui sont comblés ne nous font pas nous sentir comblés, mais ils sont bientôt remplacés par de nouveaux désirs.


L'encombrement et le "suffisamment".

Une autre raison pour laquelle acheter des choses ne rend pas les gens heureux est que cela conduit à l'encombrement ("clutter" en anglais). L'encombrement, c'est tout ce qui vous prend de l'espace, du temps et de l'énergie sans vous donner rien de positif en retour. 

L'encombrement, c'est le jean que vous avez porté deux fois et que vous avez oublié. L'encombrement, c'est la voiture ou la deuxième voiture que vous utilisez rarement. Nous avons tous un fouillis dans notre vie. Il nous distrait et nous alourdit. Il nous apporte que des soucis supplémentaires et des coûts supplémentaires.

L'essentiel est de savoir quand vous avez atteint le point "assez". C'est le moment où vous avez tous vos besoins pris en charge, un confort supplémentaire et même un luxe ou deux... sans apporter dans votre vie beaucoup de désordre qui gaspille votre énergie mentale et émotionnelle.

Mais comment savoir quand vous avez atteint le point de "suffisance" avant de vous lancer dans la falaise de la consommation sans fin ?

Savoir ce à quoi vous tenez vraiment dans la vie vous permettra de savoir avec certitude si ce nouvel achat contribuera à votre épanouissement ou à un encombrement négatif.

Point à retenir

Acheter quelque chose que nous voulons ne mène pas à l'épanouissement, au mieux cela nous donne une satisfaction temporaire. D'un autre côté, la plupart d'entre nous ont un désordre, un encombrement ("clutter") dans leur lieu de vie qui est source de distraction, d'inquiétude et de stress


3. L'argent est une énergie vitale.

Pour la plupart d'entre nous, l'argent est abstrait, vague et glissant. Ce sont les chiffres de notre compte en banque. Ce sont des papiers en vrac dans notre portefeuille. Il va et vient apparemment au hasard.

Mettons fin à cette confusion maintenant.

Selon els auteurs du livre Your Money Or You Life l'argent est votre énergie vitale. Lorsque vous travaillez, vous échangez une certaine quantité de votre énergie vitale contre de l'argent. Ainsi, lorsque vous achetez quelque chose, c'est en réalité votre énergie vitale avec laquelle vous payez, déguisée sous forme d'argent.

Par exemple : si vous gagnez 20 euros de l'heure et que vous achetez un jean à 100 euros, vous avez échangé 5 heures de votre énergie vitale contre un jean. Cela a-t-il un sens ?

En fait, vous pouvez faire cela pour vous amuser chaque fois que vous achetez quelque chose. Convertissez le coût de vos achats en nombre d'heures d'énergie vitale que cela vous coûte réellement. Vous commencerez à vous demander si ces jeans valent vraiment la peine de dépenser 5 ou 10 heures de votre énergie vitale.

Après tout, si l'argent est notre énergie vitale, n'est-il pas logique que nous le chérissions et le traitions avec soin et conscience ? Nous n'avons tous qu'une certaine quantité d'énergie vitale à notre disposition. Et une fois que nous avons dépensé une heure d'énergie vitale, il n'y a pas moyen de la récupérer.

Life energy is all we have. It is precious because it is limited and irretrievable and because our choices about how we use it express the meaning and purpose of our time on Earth.


L'énergie vitale est tout ce que nous avons. Elle est précieuse parce qu'elle est limitée et irrécupérable et parce que nos choix quant à la façon dont nous l'utilisons expriment le sens et le but de notre temps sur Terre.


Pourquoi être frugal est une vertu

Être frugal est différent d'être radin. Les gens radins essaient de dépenser le moins d'argent possible dans toutes les situations. Ils achèteront la voiture, les vêtements et la nourriture les moins chers sans se soucier de la qualité ni de la satisfaction qu'ils obtiendront en retour.

La frugalité, en revanche, consiste à valoriser notre énergie vitale. Il s'agit d'obtenir la plus grande satisfaction possible du monde matériel en échange de notre énergie vitale.

La frugalité n'est pas de dépenser moins pour le plaisir de dépenser moins, c'est de profiter au maximum de ce que l'on a. Par exemple, si vous avez dix paires de chaussures mais que vous les portez toutes et que vous en tirez du plaisir, alors vous êtes frugal.

Par contre, si vous avez cinq paires de chaussures mais que vous n'en portez que deux, vous gaspillez et vous n'êtes pas économe. Le gaspillage ne vient pas du fait d'avoir beaucoup de possessions, mais du fait de dépenser votre énergie de vie sur des choses que vous n'utilisez pas ou que vous n'appréciez pas.

Point à retenir

Au travail, nous échangeons l'énergie vitale contre de l'argent. Puisque nous n'avons tous qu'une quantité limitée d'énergie vitale, n'est-il pas logique de ne pas la gaspiller ? La frugalité consiste à traiter votre énergie vitale avec soin et conscience, afin que vous obteniez en retour une satisfaction maximale du monde matériel.


4. Regardez où en est votre situation financière, sans honte et sans reproche.

Voici la première grande étape pratique de le livre Your Money or You Life. Vous découvrirez exactement combien d'argent vous avez gagné au cours de votre vie et votre patrimoine net. Avant de pouvoir améliorer votre situation financière, vous devez la voir avec précision et faire la paix avec votrepassé. Sortez votre calculette, c'est parti...


a) Quel est le total de vos revenus  ?

Il s'agit de la quantité d'énergie vitale que vous avez absorbée au cours de votre vie. C'est une première étape importante, car elle dissipe le brouillard mental qui entoure l'argent pour beaucoup d'entre nous. Bien que cela puisse paraître long, les auteurs inistent sur le fait que c'est un test important de votre engagement.

Voilà ce qui est décrit dans le livre Your Money or You Life.

Créez une image aussi honnête et précise que possible de l'ensemble des revenus que vous avez gagnés au cours de votre vie. Tout, de la premlère pelouse que vous avez tondu à l'âge de 12 ans à votre dernier salaire. Sortez vos anciennes déclarations d'impôts et vos bulletins de salaire. N'oubliez pas les petits boulots, les cadeaux familiaux, les pourboires et les autres sources d'argent.


b) Quelle est votre patrimoine net ?

La deuxième étape consiste à déterminer la valeur totale de toutes les choses que vous possédez. (On l'appelle aussi votre patrimoine net ou "Net Worth" chez les anglophone).

Les auteurs consiellent de faire une grande liste de tout ce que vous possédez au monde. Notez son nom et sa valeur, puis additionnez le tout. La liste doit comprendre tout ce que vous possédez, de l'argent liquide dans votre portefeuille à l'argent en banque, en passant par les investissements que vous avez faits. Vous devez également rendre compte de vos biens matériels, notamment les voitures, les meubles, les vêtements, les gadgets, les livres, etc. Estimez leur valeur si vous les vendiez aujourd'hui.

Vos crédits et vos dettes sont également importants, ils doivent être soustraits de votre patrimoine net. Si vous êtes très endetté, il est tout à fait possible que vous ayez une valeur nette négative.


"Pas de honte, pas de reproche" / "No Shame, No Blame"

Pendant que vous faites cet exercice, des sentiments de honte ou de culpabilité peuvent apparaître. Si vous avez accumulé beaucoup de choses dont vous n'avez pas besoin ou que vous n'utilisez pas, cette étape peut être un rappel douloureux. Si cela se produit, une phrase utile à se dire est "Pas de honte, pas de reproche".

pas de honte à avoir

Non, vous n'avez pas à avoir honte !

Répétez cette phrase à vous-même comme un mantra spirituel.

Les chiffres que vous obtenez ne sont ni bons ni mauvais, ce ne sont que des chiffres. Ils ne font pas de vous une bonne ou une mauvaise personne. Ils ne peuvent pas être trop élevés ou trop bas. Les chiffres sont juste là pour nous aider à prendre conscience de notre passé. Souvenez-vous : pas de honte, pas de reproche.

Lorsque vous aurez calculé le montant total de vos revenus sur toute votre vie, les auteurs veulent que vous regardiez ce chiffre et que vous vous posiez une question : "Qu'est-ce que j'ai à montrer pour cela ?" Cela peut sembler dur, mais n'oubliez pas que nous apportons un nouveau niveau de conscience à notre vie financière. Qu'avez-vous à montrer pour toute l'énergie vitale que vous avez donnée ?

Point à retenir

Additionnez tout l'argent que vous avez gagné au cours de votre vie, puis additionnez la valeur de tout ce que vous possédez. Voici en quelques mots votre vie financière jusqu'à présent. Qu'avez-vous à montrer pour une vie d'énergie vitale donnée ? N'ayez aucune honte, aucun reproche.


5. Cessez de vous sentir contraint par les attentes extérieures et recentrer vous sur vos valeurs intérieures.

Nous savons maintenant que l'argent est une énergie vitale. La triste réalité est que la plupart d'entre nous gaspillent leur énergie vitale. Nous la gaspillons pour des plaisirs à court terme et pour nous faire plaisir, mais ni l'un ni l'autre ne nous fait nous sentir bien à long terme. Pourquoi faisons-nous cela ?

Eh bien, lorsque nous avons perdu le contact avec nos propres valeurs, nous les remplaçons par le fait de paraître bien aux yeux des autres, en essayant d'être à la hauteur de leurs valeurs. Nous ne nous sentons pas bien dans notre peau et nous ne savons pas où va notre vie, mais peut-être qu'un nouvel iPhone ou un cabriolet rouge peut nous faire sentir mieux parce que les autres nous regarderont différemment.

Bien sûr, la plupart des gens trouvent que cette approche de la vie n'est pas un chemin vers l'épanouissement, mais une "rat race" sans fin. Pire encore, vos voisins sont tellement occupés à essayer de vous faire bonne figure qu'ils ne remarqueront pas vos efforts ou vous en voudront de les avoir surpassés.

La recherche du plaisir à court terme est une histoire similaire.

Les auteurs partagent l'expérience de Viktor Frankl, un important psychologue qui a écrit sur ses expériences dans les camps de concentration de la Seconde Guerre mondiale dans son livre "Man's Search For Meaning". Selon V. Frankl, la vie dans les camps était une lutte quotidienne pour la survie. Les seules personnes qui ont survécu aux terribles conditions de vie avaient quelque chose dans leur vie à attendre qui donnait un sens à leur souffrance.

Par exemple, Frankl savait qu'il devait survivre pour terminer son important livre sur la psychologie car personne au monde ne pouvait écrire ce livre à part lui. D'autres prisonniers continuaient à espérer qu'ils retrouveraient leur famille et que personne ne pourrait prendre leur place en tant que mari ou père.

Mais lorsqu'un des prisonniers avait perdu l'espoir et le sens de sa vie, il y avait toujours un signe clair. Ils ne pouvaient pas sortir de leur lit et ils fumaient inévitablement une cigarette. Dans les camps, les cigarettes étaient utilisées comme de l'argent et pouvaient être échangées contre de la soupe ou des vêtements plus chauds. Pourtant, lorsqu'un prisonnier devenait désespéré, il allumait sa cigarette au lieu de la garder. V. Frankl a dit que lorsque la vie perd son sens, les humains ont recours à la recherche de plaisir à court terme.


Comment trouver vos valeurs ?

Vicki et Joseph invitent à éviter les pièges du plaisir à court terme et répondre aux attentes des autres. Pour cela ils proposent de se recentrer sur ses valeurs.

Il s'agit de développer votre propre sens du bien et du mal.

C'est utiliser votre propre bâton de mesure interne pour juger de ce qui est bon ou mauvais, plutôt que de vous fier à une approbation externe.

Que sont exactement les "valeurs" ? Ce sont les idées/principes que vous jugez importants et positifs. Par exemple, les parents parlent souvent d'enseigner des "valeurs" à leurs enfants, ce qui peut signifier les exposer à des héros et des idéaux positifs. Il peut s'agir de Jésus qui a enseigné la bonté et la paix ou de Spiderman, qui sacrifie sa propre sécurité pour sauver des innocents et n'obtient ni richesse ni gloire en retour (ingrats de New-Yorkais)

Pour trouver nos valeurs personnelles, nous devons creuser un peu avec quelques questions. Ces questions sembleront simples, mais y répondre est un premier pas important pour briser nos vieux schémas et nous faire réfléchir différemment :

If you didn’t have to work for a living, what would you do with your time?
What have you done with your life that you are really proud of?
How would you spend the next year if you knew it was the last year of your life?
Your answers to these questions will tell you a lot about what you truly value.
Si vous n'aviez pas à travailler pour gagner votre vie, que feriez-vous de votre temps ? Qu'avez-vous fait de votre vie dont vous êtes vraiment fier ?  Comment passeriez-vous l'année suivante si vous saviez que c'était la dernière année de votre vie ?

Vos réponses à ces questions vous en diront long sur ce qui vous tient vraiment à cœur.

Un autre bon exercice consiste à penser à tous ceux que vous voulez imiter. Il peut s'agir d'un collègue de travail amusant, d'un charismatique Youtuber ou d'Elon Musk. Puis demandez-vous : "Pourquoi est-ce que j'admire ou respecte cette personne ?" Vos réponses vous indiqueront vos valeurs.


Suivez-vous vos rêves ?

"Suivez vos rêves" est le conseil cliché offert par beaucoup de livres de développement personnel et les parents non créatifs qui donnent la nausée. Mais est-ce vraiment un mauvais conseil ? Les auteurs proposent  d'examiner ce conceil de plus près.

Les personnes qui ont un but et un sens dans leur vie semblent toujours avoir une direction dans laquelle elles se dirigent. Un but implique une direction. Et vers quoi se dirigent-ils ? En général, une vision qu'ils ont d'une vie meilleure à l'avenir. En d'autres termes, leurs rêves. Lorsque Bill Gates se débarrasse des maladies en Afrique ou lutte contre le réchauffement climatique, il a surement une vision d'un monde futur où les gens ne souffrent pas inutilement, son rêve.

Ironiquement, la plupart des enfants ont une meilleure idée de leurs rêves que la plupart des adultes. Demandez à un enfant ce qu'il veut être quand il sera grand et il vous donnera une réponse claire. Demandez à un adulte ce qu'il veut faire dans 10 ans et il vous regardera d'un air confus. La vérité, c'est que la plupart d'entre nous ont depuis longtemps réduit leurs rêves pour "être pratiques" et payer les factures. Un vieux rêve de romancier est lentement réduit à la rédaction d'un texte publicitaire.

So many of us have whittled away at our uniqueness so that we could be square pegs in square holes that it seems slightly self-indulgent to wonder what kind of hole we would be inclined to carve for ourselves.
Nous sommes si nombreux à avoir réduit notre caractère unique pour devenir des chevilles carrées dans des trous carrés qu'il semble un peu complaisant de se demander quel genre de trou nous serions enclins à nous tailler.

Nos rêves sont souvent repoussés et oubliés parce qu'ils semblent peu pratiques. Quelle importance si nous voulions vraiment être peintre paysagiste lorsque la facture d'électricité est due et que la maison a besoin d'un nouveau toit ? Pourtant, vous découvrirez peut-être que votre rêve est plus pratique que vous ne le pensiez après avoir mis en lumière la véritable destination de l'énergie vitale. Continuez la lecture pour en savoir plus à ce sujet...

Point à retenir

Lorsque nous sommes déconnectés de nos valeurs, il est facile de se laisser distraire par la recherche de plaisirs à court terme ou de l'approbation des autres.


Pour sortir de ces pièges, il faut cesser de penser "pratique" pour une fois. Quels sont vos rêves ? Quel travail feriez-vous gratuitement ? Qui admirez-vous le plus ?


Vos réponses vous indiqueront vos valeurs, qui sont la boussole qui vous mène à un épanouissement durable.


6. Quel est le coût réel de votre emploi et de votre "salaire horaire réel" ?

Dans cette partie les auteurs de Your Money Or You Life s'intéressent à votre "vrai" salaire.

Combien d'argent gagnez-vous en travaillant ? La plupart d'entre nous dirons n'importe quel chiffre figurant sur notre feuille de paie. Pour Vicki et Joseph vous devez réaliser que ce chiffre est souvent trompeur.

Ils propose ce peti exercice, grâce auquel vous découvrirez quel est votre "salaire horaire réel". C'est la somme d'argent que vous échangez réellement contre chaque heure d'énergie vitale, lorsque tous les coûts sont pris en compte. Après cet exercice, de nombreuses personnes constatent qu'elles sont payées beaucoup moins que ce qu'elles pensaient.

Ils pensaient gagner 20 eurisde l'heure, alors qu'en réalité ils ne gagnent que 15 ou 10 eurosde l'heure après avoir pris en compte toutes les heures et tous les coûts supplémentaires.

Votre "salaire horaire réel" est le prix réel auquel vous vendez chaque heure de votre énergie vitale. Voici les 4 étapes pour le calculer :

  1. Notez le nombre d'heures et l'argent que vous gagnez "sur le papier" chaque mois.
  2. Additionnez le nombre d'heures supplémentaires que votre travail vous coûte chaque semaine, en dehors du travail. Au total, il ne serait pas surprenant que vous y consacriez plus de 10 heures par semaine. Ajoutez ce chiffre à vos heures hebdomadaires de travail. Il ne s'agit pas d'heures supplémentaires rémunérées, mais d'activités non rémunérées comme :
    • Votre temps de déplacement.
    • Le temps que vous passez à travailler à la maison sans être payé, comme "rattraper vos emails".
    • Il s'agit également du temps dont vous avez besoin pour "décompresser" après le travail avant de pouvoir faire autre chose. Si vous n'aviez pas besoin de travailler, vous auriez aussi cette heure supplémentaire, n'est-ce pas ?
  3. Additionnez tous les frais supplémentaires qui sont causés par votre travail. Combien d'argent dépensez-vous parce que vous travaillez ? Pour beaucoup d'entre nous, cela peut facilement dépasser les deux cents dollars par semaine. Soustrayez ces dépenses de votre salaire hebdomadaire pour savoir combien d'argent votre travail vous rapporte réellement chaque semaine. Ces dépenses comprennent :
    • Les frais de déplacement domicile-travail. Tous les frais de voiture, de train ou de bus. L'essence, l'huile et l'entretien supplémentaires de votre voiture en raison de tous ces kilomètres.
    • Les frais d'équipement. Combien d'argent dépensez-vous pour conserver une apparence professionnelle ? Tous les costumes, les robes, les talons hauts, les coupes de cheveux supplémentaires et les visites au salon. Pour les personnes qui ne travaillent pas au bureau, cela peut être un uniforme, des bottes de travail, etc.
    • La nourriture et les boissons. Tout, du café du matin et des beignets aux déjeuners. Sans oublier le restaurant et les repas à emporter que vous achetez plus souvent parce que vous êtes trop fatigué par votre travail pour cuisiner.
    • Les "divertissements d'évasion", c'est-à-dire l'argent dépensé pour échapper à la réalité d'un travail que nous détestons. Cela inclut tout, des films, de la télévision par câble, des jeux vidéo... à l'achat d'un bateau, à l'argent dépensé dans les bars, à l'achat d'un billet pour Vegas, etc.
    • Des indulgences supplémentaires que nous achetons pour compenser notre travail. Tout, des lattes supplémentaires aux massages ou à un nouveau jouet. Combien d'achats justifions-nous en disant : "La semaine a été rude et je le mérite".
    • Les dépenses ménagères que nous sommes trop occupés ou distraits pour nous occuper de nous-mêmes, comme le ménage, le jardinage et la plomberie. Sans votre travail, vous auriez probablement plus de temps et d'énergie pour faire ces choses vous-même. Cela inclut également les frais de baby-sitting et de garde d'enfants.
  4. Maintenant, vous pouvez trouver votre "vrai" salaire horaire en incluant les heures et les dépenses supplémentaires que nous venons de découvrir.

Maintenant que vous connaissez votre salaire horaire réel, vous sentez-vous déprimé ?

C'est normal, Les auteurs expliquent qu'il y a un point positif : vous avez maintenant les yeux ouverts sur la réalité de ce que votre emploi actuel vous apporte. C'est probablement moins que vous ne le pensiez. Il est donc possible que le fait d'emprunter une autre voie vous coûte moins cher que vous ne l'imaginiez. Travailler à temps partiel, travailler plus près de chez soi ou poursuivre la carrière de rêve "non lucrative" pourrait maintenant être une bonne option.

Voici une histoire tirée du livre pour illustrer cela : Larry G. a été directeur de projet de construction pendant 10 ans, vivant dans une grande ville. Il n'était pas satisfait de son travail, mais il suffisait juste à couvrir les factures, si bien qu'il avait l'impression de ne pas avoir le choix.

Il a suivi le programme de Joseph et Vicki, a appris à suivre ses dépenses et a été choqué parce que près de la moitié de ses dépenses étaient consacrées au travail qu'il détestait ! Conduire sa propre voiture sur les différents sites de travail signifiait beaucoup d'essence et d'entretien. Et il y avait tous les déjeuners d'affaires et les petites dépenses quotidiennes qui, ensemble, représentaient beaucoup d'argent.

C'est alors que Larry a eu une grande idée : il pouvait travailler près de chez lui, à temps partiel, et gagner la moitié de l'argent qu'il avait l'habitude de gagner, tout en économisant plus d'argent ! Larry était très enthousiaste de réaliser qu'il pouvait vraiment quitter son travail et poursuivre ses rêves.

Au début, ne travaillant qu'à temps partiel, lui et sa femme ont finalement remboursé toutes leurs crédits à la consommation. Puis ils ont réalisé qu'ils ne pouvaient vivre correctement qu'avec le salaire de sa femme (elle était enseignante pour handicapés et adorait son travail). Larry est donc retourné à l'école pour se former à sa carrière de rêve de conseiller et de thérapeute.

Point à retenir

Quel est le salaire réel de votre travail ? Si l'on tient compte des dépenses secondaires et des heures supplémentaires que votre travail vous coûte, votre "salaire horaire réel" peut être plus bas que vous ne le pensez ! Par exemple, la plupart des gens font la navette, ce qui coûte à la fois du temps et de l'argent


7. Tenez un journal de bord quotidien pour prendre conscience du mouvement de votre énergie vitale.

Vous allez maintenant apprendre un exercice qui est au cœur de livre Your Money Or Your Life. Les auteurs présentent "le journal quotidien de l'argent" et il s'agit de noter par écrit chaque centime que vous recevez ou que vous dépensez.  

Prenez l'habitude d'enregistrer tous les mouvements d'argent dans votre vie. Notez le montant précis et la raison du mouvement. Au bout d'une semaine environ, cette habitude devrait devenir automatique après tout achat que vous faites ou tout argent que vous recevez. Vous pouvez soit transporter un petit bloc-notes en papier, soit utiliser l'une des nombreuses applications mobiles disponibles.

Cet exercice vous permettra de prendre conscience de votre relation avec l'argent, qui n'est pas toujours confortable. Soyez averti : cet exercice est simple, mais pour la plupart d'entre vous, il n'est certainement pas facile. Votre journal quotidien de l'argent créera un miroir clair de votre vie réelle et exposera de nombreuses habitudes de dépenses inconscientes dont vous n'êtes pas encore conscient.

Cette étape mettra à l'épreuve votre engagement en faveur de l'intégrité financière comme rien d'autre. Si vous souhaitez sérieusement clarifier votre relation avec l'argent, cet exercice vous incitera à adopter une nouvelle attitude de précision et de vérité dans un domaine de la vie où la plupart d'entre nous sont négligents et inconscients.

Les auteurs rappellent de garder à l'esprit le mantra "Pas de honte, pas de reproche". Le but de cet exercice est de nous aider à voir où nous dépensons de l'argent, et non pas de nous faire sentir mal de dépenser de l'argent. C'est une différence importante. Pendant que vous remplissez votre journal, si vous ressentez de la honte ou de la culpabilité, observez ces sentiments avec votre conscience. En soi, cela peut être une pratique spirituelle puissante.

La clé du succès est d'avoir le plus d'acceptation de soi et le moins de jugement de soi possible.

Point à retenir

Notez chaque centime que vous gagnez ou dépensez chaque jour et vous découvrirez tous vos schémas inconscients en matière d'argent


8. Faites un tableau mensuel pour aligner vos dépenses avec vos valeurs.

Vous avez maintenant commencé à suivre vos dépenses quotidiennes. Qu'allez vous faire de toutes ces nouvelles informations ? Une fois par mois, vous allez prendre les données de votre journal quotidien et créer un tableau mensuel.

Ne vous inquiétez pas, c'est plus facile qu'il n'y paraît. Voici comment procéder en 4 étapes :

  1. Identifiez quelques catégories pour vos dépenses de ce mois-ci. Par exemple : l'épicerie, l'essence, les repas au restaurant, etc. Créez un tableau, sur papier ou sur tableur, et inscrivez le nom de chaque catégorie dans la première colonne.
  2. Faites le total de vos dépenses dans chaque catégorie ce mois-ci et inscrivez le montant dans la deuxième colonne. Cela signifie qu'il vous faudra passer en revue votre journal quotidien des dépenses et tout trier.
  3. Convertissez les euros que vous avez dépensés dans chaque catégorie en heures d'énergie vitale et mettez-les dans la troisième colonne. Pour ce faire, vous devrez utiliser le "salaire horaire réel" que vous avez découvert plus tôt. Par exemple, si vous avez dépensé 30 € dans des cafés ce mois-ci et que votre salaire horaire réel est de 10 €/heure, notez que cela vous a coûté 3 heures. Cette étape est importante car elle replace vos dépenses dans le contexte de l'énergie vitale.
  4. Pour chaque catégorie, posez-vous ces 3 questions. Vous devrez créer 3 autres colonnes pour vos réponses. Inscrivez vos réponses sous la forme d'un + (positif), d'un - (négatif) ou d'un 0 (neutre). Voici les questions :
    1. "Ai-je tiré suffisamment de satisfaction de cette catégorie, compte tenu des heures d'énergie vitale échangées ?"
    2. "Ces dépenses correspondent-elles à ce que j'apprécie et à l'objectif de ma vie ?"
    3. "Si je n'avais pas besoin de travailler pour de l'argent, comment les dépenses dans cette catégorie pourraient-elles changer ?"

Ce tableau mensuel est un exercice important car il vous permet de savoir où vous dépensez de l'argent d'une manière qui n'apporte pas un épanouissement proportionnel. D'autre part, vous pouvez constater que vous devriez dépenser PLUS d'argent dans certaines catégories qui vous apportent beaucoup de satisfaction.

Joe et Vicki disent rapportent que lorsqu'une personne se rend compte que ses dépenses ne lui apportent rien, elle réagit automatiquement en se protégeant. Les dépenses s'éloignent naturellement des catégories qui reçoivent systématiquement des moins en réponse aux trois questions.

Le programme financier dans le livre Your Money Or Your Life est différent des autres car il ne nous dit pas où nous devrions dépenser moins d'argent. Il ne s'agit pas non plus de culpabilité, de privation ou de famine. Il s'agit d'aligner nos dépenses sur nos valeurs et d'utiliser notre énergie vitale limitée d'une manière qui nous apporte un maximum d'épanouissement et de satisfaction.

Point à retenir

Catégorisez toutes vos dépenses chaque mois. Dépensez-vous trop d'argent dans des catégories qui vous apportent peu de satisfaction ? Dépensez-vous trop peu pour des choses qui vous apportent beaucoup de satisfaction ? Cet exercice vous permettra d'en prendre conscience.


9. Créez un tableau mural mensuel pour rester sur la voie de la liberté totale.

Les auteurs conseillent de créer un tableau mural avec vos revenus et vos dépenses mensuels.

Il s'agira d'un tableau mensuel simple comportant seulement deux lignes : une ligne correspond à vos revenus, la seconde à vos dépenses. Chaque mois, vous verrez instantanément si vos dépenses ont augmenté, diminué ou sont restées les mêmes. En continuant à suivre ce programme, votre ligne de dépenses diminuera lentement.

D'après les auteurs, en voyant le tableau mural devant vous tous les jours, vous garderez en tête votre nouvelle intention de prendre soin de votre énergie vitale, ce qui vous donnera plus de chances de faire des choix positifs au quotidien. Lorsque vos amis et votre famille verront le tableau, ils pourront vous apporter leur soutien, car ils vous encourageront.

Lorsque vos dépenses deviennent inférieures à vos revenus, cet écart entre les deux lignes s'appelle votre épargne. Lorsque vous avez cet écart. Comme dit au début de cet article, l'épargne est synonyme de liberté.

Joseph et Vicki conseillent de mettre de côté suffisamment d'argent pour couvrir au moins six mois de dépenses et vous vous sentirez bientôt plus sûr de vous et plus confiant dans vos finances que jamais auparavant.

Une fois que vous aurez cet épargne de six mois, vous pourrez commencer à transformer toute épargne mensuelle supplémentaire en "capital".

Point à retenir

Dessinez un tableau simple avec deux lignes : une pour vos revenus mensuels et une pour vos dépenses. En voyant le tableau tous les jours sur votre mur, vous garderez en tête votre nouvel objectif de prendre soin de votre énergie vitale


10. Comment faire fructifier votre épargne, en créant un second revenu ?

Le "capital" est l'argent qui vous fait gagner plus d'argent. Il vous procure un revenu mensuel tout aussi sûr que votre travail.

Comment ? Grâce à ce que l'on appelle souvent, à tort, "l'investissement".

Au début, votre revenu du capital sera faible, peut-être quelques euros par mois. Cela n'a pas d'importance. Inscrivez ce revenu du capital sur votre tableau mural, sur une nouvelle troisième ligne.

C'est une ligne très importante car lorsque cette ligne monte pour s'approcher de la ligne des dépenses, cela signifie que vous gagnez suffisamment de revenus du capital pour couvrir tous vos besoins. Cela signifie que vous n'êtes pas obligé de travailler si vous ne le souhaitez pas. Vous pouvez faire ce que vous voulez de votre temps. Les auteurs appellent cela "Le point de passage".


Investir

C'est en investissant que nous faisons travailler notre argent. Selon les auteurs, la plupart d'entre nous ont des idées fausses sur l'investissement, qui ont été inventées de toutes pièces par de mauvaises sources, comme l'alarmisme des médias, les films dans lesquels des hommes crient sur Wall Street et les conseils de notre oncle qui a tout perdu.

Joseph et Vicki invitent les lecteurs à oublier tout cela et à commençer par l'essentiel.

Il existe deux types d'investissement :

  1. La spéculation consiste à acheter quelque chose dans l'espoir qu'il aura plus de valeur à l'avenir et que nous pourrons faire des bénéfices. Cela inclut les actions et l'immobilier.
  2. Les titres de créance sont essentiellement des prêts que nous accordons. Vous prêtez votre argent à quelqu'un d'autre pour une période déterminée et recevez des intérêts en échange de l'utilisation de votre argent. À la fin du prêt, vous récupérez votre argent. Les comptes d'épargne et les obligations sont deux exemples populaires.


Obligations

Le créateur original de ce programme, Joe Dominguez (ancien trader à Wall Street), a utilisé une stratégie d'investissement qui s'appuyait sur les obligations. Souvenez-vous qu'il a pu prendre sa retraite à 31 ans grâce à cette stratégie. Que sont donc les obligations exactement ?

Lorsque vous achetez une obligation, vous prêtez de l'argent à une institution de confiance comme le gouvernement, une administration municipale ou une grande entreprise. L'obligation est une garantie que vous récupérerez votre argent (aussi appelé votre capital) après un certain temps et qu'ils vous paieront des intérêts en plus. Les obligations peuvent durer entre 1 et 30 ans.

En général, les obligations émises par le gouvernement sont les plus sûres et sont souvent appelées des investissements "sans risque". Comme il n'y a pratiquement aucune chance que le gouvernement s'effondre, votre argent est assez sûr. Les obligations émises par les administrations municipales sont un peu plus risquées car, bien que cela soit très rare, des villes peuvent faire faillite. Les obligations émises par les entreprises sont beaucoup plus risquées car faillites de grandes entreprises ne sont pas rare.

Plus une obligation est risquée, plus vous pouvez généralement gagner d'argent avec les intérêts. Par exemple, les entreprises doivent offrir un rendement plus élevé pour que les gens achètent leurs obligations au lieu des obligations garanties par l'État, plus sûres.

Dans les années 1960, lorsque Joe a pris sa retraite, il a choisi d'investir dans des obligations parce qu'il voulait une sécurité maximale pour son argent et un revenu très stable. Gardez à l'esprit que la stratégie utilisée par Joe à l'époque n'est pas la bonne pour la plupart des gens aujourd'hui. Les temps changent.


Alors, où devriez-vous placer votre argent aujourd'hui ?

Lorsque la plupart des gens pensent à investir, ils pensent à "choisir des actions". Oui, les actions sont un moyen d'investir qui peut vous rapporter plus d'argent que les obligations, mais les actions peuvent aussi être l'un des types d'investissement les plus risqués.

Vous voyez, avec l'investissement traditionnel en actions, vous placez des "paris" sur différentes entreprises, en espérant que celles que vous choisissez seront performantes. Les fonds communs de placement sont presque la même chose, sauf que vous payez quelqu'un d'autre pour choisir les actions à votre place, en espérant que son expertise vous donnera un bon rendement. Si les entreprises dans lesquelles vous avez investi font faillite, vous perdrez également votre argent.

C'est pourquoi les auteurs de ce livre, ainsi que de nombreux autres ouvrages modernes sur les finances personnelles, vous recommandent plutôt de placer votre argent dans des fonds indiciels ("Tracker" en anglais).

Les fonds indiciels sont beaucoup plus sûrs et plus fiables que les investissements traditionnels en actions. Lorsque vous utilisez des fonds indiciels, vous investissez en fait une petite partie de votre argent dans TOUTES les actions sur le marché. Au lieu de choisir une seule société, vous les choisissez toutes ! Cela signifie que si une entreprise fait faillite, cela ne vous affectera pas vraiment. Et comme le marché boursier en général augmente au fil du temps, votre argent augmentera avec lui.

Les fonds indiciels sont aussi généralement meilleurs que les fonds communs de placement en raison de leurs frais très bas. Les fonds communs de placement facturent des frais de 1 à 2 %, ce qui ne semble pas beaucoup, mais ces frais engloutiront une grande partie de vos revenus sur 20 ans. Pourtant, la plupart des conseillers financiers souhaiteront vous parler davantage des fonds communs de placement.

Pourquoi ? Parce qu'ils perçoivent une commission de vente pour les vendre ! Les conseillers ne gagnent pas beaucoup d'argent lorsque vous achetez des fonds indiciels, car leurs frais sont peu élevés et, par conséquent, leurs bénéfices et leurs commissions sont faibles.

Point à retenir

Utilisez les fonds indiciels comme base de votre plan d'investissement. L'auteur original de ce livre utilisait exclusivement des obligations, mais celles-ci ont un faible rendement aujourd'hui.


Conclusion: Your Money or Your Life, qu'en conclure ?

Bravo pour avoir lu cet article jusq'au bout et être passé outre les fautes d'orthographes, de grammaires, de styles ! 

Les outils présentés dans le livre Your Money Or You Life feront une énorme différence dans votre vie financière lorsque vous les utiliserez. Des outils tels que le journal quotidien de l'argent, les tableaux mensuels et le tableau mural mensuel peuvent nous rendre beaucoup plus conscients de la destination de notre énergie vitale.

Pourtant, je pense que les leçons les plus importantes dans ce livre sont que l'argent est une énergie vitale, qu'il est important de trouver ses valeurs et de prendre conscience de ce qui vous permet de vous sentir vraiment épanoui.


Your Money or Your Life

Dans le monde du marketing et de l'entrepreneuriat en ligne, deux expressions sont constamment mentionnées : "liberté financière" et "indépendance financière". Elles sont classées comme le saint graal et le niveau ultime de réussite.

J'ai eu l'impression que certaines personnes utilisaient ces termes de manière interchangeable alors que je ne le croyais pas, j'ai donc décidé de faire des recherches. Je voulais découvrir la définition exacte de la liberté financière et de l'indépendance financière, et en même temps déterminer la différence entre les deux.

Au cours de ces recherches, je suis tombé sur le mouvement FIRE. FIRE signifie Financially Independent & Retire Early et tout ce mouvement a été inspiré par le livre Your Money or Your Life, alors bien sûr, j'ai dû lire ce livre.


A propos de l'auteur

Roland

Consultant IT le jour et online entrepreneur le nuit et le week-end. Ma passion c'est de créer des sites de niche qui me permettent de financer mon style de vie. Est-ce que je suis devenu millionnaire ? Non (pas encore) mais avec ces sources de revenus supplémentaires je construis petit à petit ma liberté financière.

Dans la même rubrique:

« You’re So Money » par Farnoosh Torabi

« I Will Teach You To Be Rich » par Ramit Sethi

Rich Dad Poor Dad par Robert Kiyosaki – Comment faire travailler votre argent ?

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}
>