.st0{fill:#FFFFFF;}

Livre

« The Intelligent Investor » de Benjamin Graham, Un investissement sans risques ?

 février 12, 2021

Par Roland

Temps de lecture : 14 minutes

  • Accueil
  • Blog
  • « The Intelligent Investor » de Benjamin Graham, Un investissement sans risques ?

The Intelligent Investor est un livre qui vise à aider les gens à investir en bourse tout en minimisant leurs risques économiques. Il se concentre sur des approches à plus long terme et plus prudentes. Benjamin Graham se concentre sur les investissements (basés sur la recherche) plutôt que sur les spéculations (basées sur les prévisions). The Intelligent Investor fournit des conseils sur la manière de s'impliquer dans l'investissement de valeur. Il explique également comment éviter que M. Market ne dicte vos décisions financières.


Benjamin Graham est souvent appelé le "père de l'investissement dans la valeur" ("value investment" dans la littérature anglophone). Il est l'auteur de deux des textes fondateurs de l'investissement néoclassique : Security Analysis (1934) et The Intelligent Investor (1949). Graham a étudié à l'université de Columbia avant de commencer une carrière à Wall Street. Il a ensuite fondé le partenariat Graham-Newman et a employé Warren Buffet. 

- benjamin graham / wikipedia

Warren Buffet a grandement bénéficié des approches de Graham et a ensuite écrit l'avant-propos de ce livre. La philosophie d'investissement de Graham a toujours été basée sur la psychologie de l'investisseur, l'endettement minimal, l'achat et la conservation, la diversification concentrée et l'achat avec la marge de sécurité.

"Le véritable investisseur n'est presque jamais obligé de vendre ses actions, et à tout autre moment, il est libre de ne pas tenir compte de la cotation actuelle. Il doit y prêter attention et n'y donner suite que dans la mesure où cela convient à son compte, et pas plus. Ainsi, l'investisseur qui se laisse piétiner ou inquiéter indûment par des baisses injustifiées du marché dans ses avoirs transforme de manière perverse son avantage de base en un désavantage de base. Cet homme serait mieux si ses actions n'avaient aucune cotation sur le marché, car il serait alors épargné de l'angoisse mentale que lui causent les erreurs de jugement des autres". - Benjamin Graham

The Intelligent Investor par Benjamin Graham

Alors que le physicien Sir Isaac Newton est largement considéré comme l'autorité principale en matière de gravité et de mouvement, l'économiste Benjamin Graham, plus connu pour son livre The Intelligent Investor, est salué comme un gourou de la finance et de l'investissement. Il est connu comme le père de l'investissement dans la valeur, The Intelligent Investor : The Definitive Book on Value Investing est considéré comme l'un des ouvrages les plus importants sur le sujet. En évaluant les entreprises avec une précision chirurgicale, Graham a excellé à gagner de l'argent en bourse sans prendre de gros risques.


1 - Investissement spéculatif

"La distinction la plus réaliste entre l'investisseur et le spéculateur se trouve dans leur attitude face aux mouvements de la bourse. L'intérêt premier du spéculateur est d'anticiper et de profiter des fluctuations du marché. L'intérêt premier de l'investisseur est d'acquérir et de détenir des titres appropriés à des prix appropriés". - Benjamin Graham

Graham décrit l'investissement comme étant basé sur des preuves. La spéculation n'a pas le même niveau d'analyse que celui d'un investissement efficace. Il décrit l'investissement comme nécessitant une analyse approfondie, un principe de sécurité et un rendement adéquat. Si votre investissement ne répond pas à ces exigences, vous  êtes en train de spéculer plutôt que d'investir.

Comme nous le verrons plus loin, Benjamin Graham décrit deux approches que vous pouvez adopter pour vous engager dans un véritable investissement.

Premièrement, vous pouvez être un investisseur défensif. Ce type d'investisseur est principalement intéressé par la sécurité et l'absence d'effort. Pour devenir un investisseur défensif, vous devez être prêt à faire face à des exigences émotionnelles, telles que se détacher de la panique du marché. 

En comparaison, un investisseur entreprenant consacre une grande partie de son temps et de ses efforts à des investissements. Les investisseurs entreprenants doivent donc s'investir physiquement et intellectuellement.

Graham ne dit qu'on ne peut jamais "spéculer" sur le plan économique. Il recommande plutôt  de ne pas allouer plus de 10 % de vos fonds d'investissement à ce qu'il appelle votre "compte d'argent fou". Par conséquent, nous ne devrions jamais laisser ces fonds de spéculation s'infiltrer dans nos fonds d'investissement.

Les investisseurs défensifs et entreprenants doivent être des investisseurs intelligents. Un investisseur intelligent n'abandonnera jamais une action sur la base de son cours. Il prendra plutôt en considération la valeur de l'entreprise et décidera en fonction de celle-ci.


2 - Surmonter l'inflation

L'argent liquide perd de sa valeur avec le temps. Par exemple, un euro il y a dix ans vaut plus qu'un euro aujourd'hui. C'est pourquoi, au lieu de conserver des liquidités, nous devons investir des liquidités pour pouvoir combattre l'inflation. Malgré cela, la majorité des investisseurs ne tiennent pas compte de l'inflation.

Les psychologues appellent cela l'illusion de l'argent. Une augmentation de 2 % du salaire est en fait une "réduction" de notre argent disponible si l'inflation a augmenté de 4 %. Malgré cela, les gens préfèrent généralement ce scénario à une baisse de salaire de 1 % au cours d'une année où l'inflation est nulle. Par conséquent, mesurez votre succès en matière d'investissement par le montant que vous conservez après l'inflation plutôt que par le montant que vous gagnez grâce à vos investissements.

L'inflation sera toujours un concept. Elle ne disparaîtra pas, ce qui signifie que nous devons en tenir compte lorsque nous prenons des décisions d'investissement en connaissance de cause.

Un domaine plus risqué mais offrant un potentiel de rendement est l'investissement dans les actions. Benjamin Graham explique que les actions ont tendance à dépasser l'inflation dans 80 % des cas. Cependant, la plupart des actions ne réagissent pas bien à des niveaux d'inflation élevés.

Par exemple, le marché boursier a perdu de l'argent pendant 8 des 14 années où l'inflation a dépassé 6 %. Une légère inflation est bonne pour les cours des actions, car elle permet aux entreprises de faire monter les prix. Cependant, une inflation élevée oblige les consommateurs à cesser leurs achats. Par conséquent, investir dans les actions est une bonne option lorsque l'inflation n'est pas trop élevée.


3 - Ce que nous pouvons (ou ne pouvons pas) apprendre de l'histoire du marché boursier

De nombreux nouveaux investisseurs entreprenants utiliseront des données historiques pour prévoir l'avenir. Toutefois, la valeur de tout investissement est fonction du prix que vous payez pour celui-ci. L'auteur donne de nombreux exemples des raisons les plus courantes pour lesquelles les gens extrapolent par erreur les prix des actions précédentes :

  1.  Acheter alors que le cours était au plus haut
  2. Ne pas faire ses propres recherches
  3. S'appuyer sur des experts qui ne sont pas nécessairement des experts
  4. Ne pas rester humble lorsque vos actions sont performantes
Le meilleur livre sur l'investissement dixit Warren Buffet


4 - Comment être à la fois un investisseur défensif et un investisseur entreprenant

[chapitres 4, 5, 6 et 7 du livre]

"L'investisseur intelligent, cependant, s'intéresse aux grandes valeurs de croissance non pas lorsqu'elles sont les plus populaires, mais lorsque quelque chose ne va pas" - Benjamin Graham

L'auteur estime que le choix du type d'investisseur que vous devriez être est basé sur votre volonté de consacrer du temps et des efforts à votre portefeuille et à votre situation. Il ne devrait pas dépendre de votre goût du risque ou de votre âge. Graham donne ces exemples pour montrer comment l'âge ne devrait pas avoir d'impact sur vos investissements :

  • Un homme de 89 ans disposant de 3 millions de dollars, d'une pension adéquate et de plusieurs enfants serait idiot de placer la majeure partie de son argent dans des obligations. Cette personne a déjà assez d'argent et ses enfants pourrait hériter de ses actions.
  • Un jeun couple de 25 ans qui épargne leur mariage et un apport pour une maison ne devraient jamais mettre tout leur argent dans des actions.

Ces deux scénarios remettent en question le conseil général de passer des actions aux obligations en vieillissant. Au lieu de cela, d'autres facteurs sont plus importants. Le type d'investisseur que vous êtes devrait plutôt être basé sur les caractéristiques de votre travail, le nombre de personnes qui comptent sur vous, etc. Avant de choisir votre mode d'investissement, vous devez tenir compte des facteurs suivants :

  • Êtes-vous célibataire ou marié ? Votre partenaire travaille-t-il et combien gagne-t-il ?
  • Avez-vous des enfants ? Si non, voulez-vous des enfants ? Quand les coûts élevés, tels que les études supérieures, vont-ils se répercuter ?
  • Allez-vous hériter de l'argent à un moment donné ? Ou devrez-vous dépenser de l'argent pour garder un parent dans une maison d'accueil ?
  • Votre emploi est-il sûr ?
  • Si vous êtes travailleur indépendant, combien de temps des entreprises similaires à la vôtre survivent-elles en général ?
  • Combien d'argent pouvez-vous vous permettre de perdre sur les investissements ?


Investissements défensifs

Graham estime que les investisseurs défensifs devraient avoir un minimum de 25 % de leurs économies en obligations. Ensuite, un maximum de 75 % de leur épargne en actions.

En tant qu'investisseur défensif, M. Graham recommande de tenir compte de quelques éléments concernant chaque entreprise lors du choix des actions :

  • Quelle est la taille de l'entreprise ? Choisissez des entreprises plus grandes et moins volatiles
  • L'actif doit être au moins 2x le passif, et la dette à long terme doit être inférieure à l'actif net à court terme
  • Des résultats positifs doivent être enregistrés pour les dix dernières années
  • Les dividendes devraient avoir été versés sans interruption depuis 20 ans
  • Les gains par action doivent avoir une augmentation minimale d'au moins un tiers au cours des dix dernières années
  • Le ratio prix/bénéfices ne doit pas être supérieur à 15 fois le salaire moyen des trois dernières années
  • Le rapport entre le prix et les actifs ne doit pas être supérieur à 1,5 fois la dernière valeur comptable déclarée
  • De plus, le ratio PE x PB ne doit pas dépasser 22,5

PE ratio et PB ratio... késako ?

Le price-earnings ratio (PER, ou P/E) désigne un indicateur utilisé en analyse boursière ; il est également appelé « ratio cours sur bénéfices » (C/B), « multiple de capitalisation d'une société », « coefficient de capitalisation des résultats » (CCR), « multiple cours sur bénéfices », « coefficient de capitalisation des bénéfices ». Le PER se calcule en divisant la capitalisation boursière par le résultat net, ou en divisant le cours d'une action par le bénéfice net par action ... Wikipédia
Le Price-to-Book (ratio cours/actif net) est l’un des actifs de valorisation des actions que les analystes jugent le plus utile pour repérer les sociétés sous-valorisées. Ce ratio financier permet de comparer la valeur comptable des actifs de l’entreprise avec son prix de marché boursier.... Ooreka


Investissements entreprenants

Graham recommande différentes considérations pour les investisseurs entreprenants qui s'intéressent aux entreprises :

  • L'actif à court terme de la société doit être au moins 1,5 fois le passif à court terme, et la dette ne doit pas dépasser 110 % de l'actif net à court terme
  • Il ne devrait pas y avoir de déficit de recettes au cours des cinq dernières années
  • Il devrait y avoir un dividende
  • Les revenus de l'année dernière devraient être supérieurs à ceux de l'année précédente
  • Le prix de l'action doit être inférieur à 120 % des actifs corporels nets

Conseils généraux

Graham donne plusieurs conseils pour investir dans les actions :

  • Évitez les opérations sur séance, car elles sont extrêmement risquées
  • Les introductions en bourse ne sont pas un bon investissement car elles sont souvent surévaluées
  • Traiter les obligations bon marché avec scepticisme
  • N'achetez des obligations étrangères que si vous êtes extrêmement confiant
  • Une grande entreprise n'est pas un excellent investissement si vous payez trop cher pour les actions
  • Les grandes entreprises connaissent une croissance plus lente ; par conséquent, évitez les entreprises dont le rapport prix/bénéfice est supérieur à 25-30
  • Attention à l'impopularité temporaire. Le marché oublie rapidement, et ce titre va probablement rebondir si vous l'obtenez à un prix raisonnable

5 - Comment surmonter la volatilité des marchés boursiers

"L'intérêt premier du spéculateur est d'anticiper et de profiter des fluctuations du marché. L'intérêt premier de l'investisseur est d'acquérir des titres appropriés à des prix appropriés". - Benjamin Graham

La volatilité des marchés peut être effrayante, mais c'est aussi une occasion de gagner beaucoup d'argent. Tout d'abord, vous voulez limiter votre risque de perdre de l'argent à cause de la volatilité en prenant des décisions d'investissement fondées sur des preuves.

Ensuite, ne pas vendre vos actions dans la panique.

En outre, M. Graham explique qu'il existe un paradoxe où plus une entreprise est prospère, plus les fluctuations du cours de ses actions sont importantes. Par conséquent, vous devriez viser à acheter les actions des entreprises prospères lorsqu'elles atteignent un plancher. Cependant, vous pourriez même vouloir éviter complètement les entreprises prospères, car elles sont plus spéculatives que les investissements.

Graham utilise la parabole de M. Market pour expliquer comment nous ne devrions pas paniquer lorsque les actions baissent et devrions plutôt prendre nos propres décisions. 

Supposons que nous possédions de petites actions dans une entreprise qui nous a coûté 1 000 dollars. Notre partenaire, nommé M. Market, nous dit chaque jour ce qu'il pense que nos actions valent. Parfois, il évalue ces actions à un niveau justifié en fonction de l'évolution et des perspectives plausibles de l'entreprise. Cependant, il arrive que M. Market soit un peu trop enthousiaste et évalue nos actions à des prix hallucinant. Si vous êtes un investisseur intelligent, vous ne laisserez pas M. Market déterminer la valeur de vos actions. Vous devez plutôt prendre vos propres décisions en vous basant sur vos propres recherches. Vous pouvez alors décider de vendre les actions lorsqu'elles sont à un prix élevé et d'en acheter d'autres lorsque le prix est bas.

"Au printemps 1720, Sir Isaac Newton possédait des actions de la South Sea Company, l'action la plus en vue d'Angleterre. Sentant que le marché devenait incontrôlable, le grand physicien a marmonné qu'il "pouvait calculer les mouvements des corps célestes, mais pas la folie des gens". Newton s'est débarrassé de ses actions de South Sea, empochant un profit de 100 % pour un total de 7 000 £. Mais quelques mois plus tard, emporté par l'enthousiasme débridé du marché, Newton est revenu à un prix beaucoup plus élevé et a perdu 20 000 £ (soit plus de 3 millions de dollars en monnaie actuelle). Pour le reste de sa vie, il a interdit à quiconque de prononcer les mots "South Sea" en sa présence". - Benjamin Graham


6 - Fonds d'investissement

"Vos chances de sélectionner les fonds les plus performants sur la base de leurs rendements passés sont à peu près aussi élevées que les chances que Bigfoot et l'Abominable Bonhomme de neige se présentent tous deux en chaussons de ballet roses à votre prochain cocktail. En d'autres termes, vos chances ne sont pas nulles, mais elles sont assez proches. Mais il y a aussi de bonnes nouvelles. Tout d'abord, comprendre pourquoi il est si difficile de trouver un bon fonds vous aidera à devenir un investisseur plus intelligent. Deuxièmement, si les performances passées sont un mauvais indicateur des rendements futurs, il existe d'autres facteurs que vous pouvez utiliser pour augmenter vos chances de trouver un bon fonds. Enfin, un fonds peut offrir une excellente valeur, même s'il ne bat pas le marché, en offrant un moyen économique de diversifier vos avoirs et en vous libérant du temps pour toutes les autres choses que vous préféreriez faire plutôt que de choisir vos propres actions". - Benjamin Graham

Les fonds d'investissement ne sont généralement pas une bonne idée. Dans The Intelligent Investor, Benjamin Graham explique que le fonds moyen ne choisit pas les actions suffisamment bien pour surmonter les coûts que vous devez couvrir. Ces coûts sont liés à la recherche et au commerce des actions. En général, plus les dépenses d'un fonds sont élevées, plus son rendement est faible. En outre, plus un fonds négocie fréquemment ses actions, moins il a tendance à gagner.

L'auteur préfère les fonds indiciels aux fonds communs de placement, mais il suggère dans cet ouvrage de tenir compte des facteurs suivants lors du choix d'un fonds commun de placement :

  • Ils sont bon marché
  • Ils sont prêts à prendre des décisions qui ne sont pas conformes au statu quo
  • Ils ne prennent pas trop de clients
  •  Ils ne font pas de publicité (leur réputation devrait faire la publicité à leur place)

7 - Comment obtenir de bons conseils en matière d'investissement

Les conseillers financiers ne sont pas pour tout le monde. Pour obtenir un conseiller financier, il faut prévoir au moins 100 000 euros d'investissement. Les fonds indiciels à faible coût sont donc le meilleur choix pour les personnes disposant de moins d'argent.

Pour ceux qui ont de l'argent, vous devez décider si un conseiller vous sera utile. De nombreux investisseurs sont plus à l'aise s'ils ont un deuxième avis lorsqu'ils investissent. C'est notamment le cas pour les personnes qui ont du mal à calculer le taux de rendement qu'elles doivent obtenir sur leurs investissements. De plus, il faut savoir combien d'argent ils doivent épargner pour atteindre leurs objectifs financiers.

Ce sont là quelques-uns des signes révélateurs que vous devriez demander de l'aide pour vos investissements :

  • Vous avez subi une perte importante de plus de 40 % pour votre portefeuille
  • Vous avez du mal à joindre les deux bouts
  • Votre portefeuille est chaotique et mal conçu
  • Vous venez de vivre un changement important dans votre vie, comme prendre votre retraite ou devenir indépendant

L'auteur déclare dans son livre a déclaré que certains conseillers sont bidons. Ils essaient de vous empêcher de faire des recherches plus poussées sur leurs résultats et finiront par perdre votre argent. C'est pourquoi il suggère de faire attention à ces phrases qu'un faux investisseur utilisera :

  • C'est la chance de votre vie
  • Ne voulez-vous pas être riche comme moi ?
  • Il serait préférable que vous vous concentriez sur la performance plutôt que sur mes honoraires
  • Vous ne pouvez pas perdre avec ma méthode
  • Vous avez d'énormes sommes d'argent à gagner
  • C'est une astuce que je suis le seul à connaître
  • Vous n'avez même pas besoin de remettre en question la légitimité de cette méthode

8 - Comment décider où investir ?

[Chapitres 11, 12 et 13 du livre "The Intelligent Investor"]

Dans The Intelligent Investor, Graham décrit ce que l'on appelle l'analyse de sécurité. C'est l'analyse qui doit être menée pour estimer la valeur d'un titre donné. Ensuite, vous pouvez comparer cette valeur au prix réel de l'action et décider si l'action est un achat intéressant ou non. L'analyse de sécurité ne doit cependant pas être compliquée. Elles ne devraient nécessiter qu'un minimum d'algèbre. Par conséquent, toute autre forme d'analyse de sécurité est très probablement imparfaite.

Outre l'analyse de sécurité, vous devez également tenir compte des facteurs suivants pour vous assurer que vous ne surpayez pas les actions d'une société :

  • Les perspectives à long terme de l'entreprise
  • La qualité de la gestion de l'entreprise
  • Solidité financière et structure du capital
  • Historique des dividendes
  • Taux de dividende actuel

Pour les obligations, l'auteur recommande de noter le nombre de fois que les gains disponibles ont couvert le total des frais. La couverture de ces charges doit avoir eu lieu pendant au moins sept années consécutives.


Votre marge de sécurité devrait être votre concept central d'investissement

"Vous devez analyser en profondeur une entreprise, et la solidité de ses activités sous-jacentes, avant d'acheter ses actions ; vous devez vous protéger délibérément contre les pertes graves ; vous devez aspirer à des performances "adéquates", et non extraordinaires". - Benjamin Graham

Graham se concentre sur la marge de sécurité comme étant la partie la plus critique de votre stratégie d'investissement. Vous devez toujours acheter les actions d'une entreprise à un prix inférieur d'au moins 50 % à leur valeur réelle. Cette pratique vous permettra de réduire au maximum les risques de perte et de maximiser vos possibilités de gagner de l'argent.


Résumé : "The Intelligent Investor" est-il toujours d'actualité aujourd'hui ?

The Intelligent Investor de Benjamin Graham a des principes intemporels d'une précision incontestable et, surtout, il contient un cadre intellectuel solide, qui a été mis à l'épreuve par des décennies d'expérience en tant qu'investisseur.

Selon Warren Buffet, "The Intelligent Investor" est "le plus grand livre sur l'investissement jamais écrit". Les sept tests prescrits par Benjamin Graham dans le chapitre 14, "Sélection des actions pour l'investisseur défensif", ont été ce qui a le plus retenu mon attention.

Ce qui les a rendus inoubliables pour moi est le fait que chacun d'entre eux aide un investisseur à filtrer les actions spéculatives qui sont sujettes à la manipulation des prix d'un portefeuille conservateur et axé sur la valeur. Ces actions sont destinées aux investisseurs passifs à long terme qui recherchent une appréciation de la richesse à long terme plutôt que des gains spéculatifs à court terme ou orientés vers le momentum.

  1. Taille adéquate de l'entreprise : Les petites entreprises sont susceptibles de subir des fluctuations de prix plus importantes, tandis que les grandes entreprises sont comparativement beaucoup plus stables. En 1970, l'auteur a suggéré qu'une entreprise industrielle devrait avoir un chiffre d'affaires annuel d'au moins 100 millions de dollars, tandis qu'une entreprise de services ou de services publics devrait avoir un actif total d'au moins 50 millions de dollars. Si nous devions ajuster ces chiffres en fonction de l'inflation, ils représenteraient aujourd'hui environ 450 millions de dollars et 200 millions de dollars, respectivement.
  2. Une situation financière solide : Selon Benjamin Graham, une action doit avoir un ratio courant d'au moins 2 tandis que la dette à long terme ne doit jamais dépasser le fonds de roulement de l'entreprise. La dette inscrite dans les comptes de la société ne doit pas dépasser le double de la valeur comptable de la société. C'est l'un de mes aspects préférés, car il sert de tampon dans les cas de faillite ou d'insolvabilité de l'entreprise.
  3. Des bénéfices stables : L'entreprise ne doit pas avoir enregistré de perte nette au cours des dix dernières années d'activité. Les entreprises qui peuvent maintenir des bénéfices nets sur de tels horizons sont certainement beaucoup plus stables.
  4. Dividende : Les entreprises devraient verser des dividendes à leurs actionnaires sur leurs actions ordinaires depuis au moins vingt ans. Cela montre une certaine cohérence et apporte une assurance, et les dividendes futurs sont plus susceptibles d'être versés également.
  5. Croissance des bénéfices : Pour que les bénéfices d'une entreprise suivent le rythme de l'inflation, les bénéfices nets doivent avoir augmenté d'un tiers ou plus par action au cours des dix dernières années, en utilisant des moyennes sur trois ans au début et à la fin.
  6.  Ratio C/B modéré : Pour un portefeuille conservateur à long terme, le cours du marché de l'entreprise ne doit pas dépasser quinze fois ses bénéfices des trois dernières années. Cela permet à l'investisseur de ne pas surpayer le titre.
  7. Prix modéré par rapport aux actifs : Selon l'auteur, "Le prix actuel ne devrait pas être supérieur à une fois et demie la dernière valeur comptable déclarée. Toutefois, un multiplicateur de bénéfices inférieur à 15 pourrait justifier un multiplicateur d'actifs supérieur. En règle générale, nous suggérons que le produit du multiplicateur par le rapport entre le prix et la valeur comptable ne devrait pas dépasser 22,5 (ce chiffre correspond à 15 fois les bénéfices et à 1 1/2 fois la valeur comptable)"

The Intelligent Investor par Benjamin Graham

Alors que le physicien Sir Isaac Newton est largement considéré comme l'autorité principale en matière de gravité et de mouvement, l'économiste Benjamin Graham, plus connu pour son livre The Intelligent Investor, est salué comme un gourou de la finance et de l'investissement. Il est connu comme le père de l'investissement dans la valeur, The Intelligent Investor : The Definitive Book on Value Investing est considéré comme l'un des ouvrages les plus importants sur le sujet. En évaluant les entreprises avec une précision chirurgicale, Graham a excellé à gagner de l'argent en bourse sans prendre de gros risques.


L'ouvrage de Benjamin Graham, "The Intelligent investor", devrait être une lecture obligatoire pour tout investisseur. Ses pages contiennent une multitude de faits et d'informations qui vous fourniront une excellente base de connaissances et de sagesse en matière d'investissement et vous donneront les compétences nécessaires pour démêler les complexités de l'évaluation et de l'analyse des investissements.

A propos de l'auteur

Roland

Consultant IT le jour et online entrepreneur le nuit et le week-end. Ma passion c'est de créer des sites de niche qui me permettent de financer mon style de vie. Est-ce que je suis devenu millionnaire ? Non (pas encore) mais avec ces sources de revenus supplémentaires je construis petit à petit ma liberté financière.

Dans la même rubrique:

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}
5 opportunités business

5 opportunités business de 2020 qui peuvent encore rapporter gros en 2021 !


Ne passez pas à côté de cette opportunité et récupérer le LE GUIDE VIDÉO COMPLET.

5 opportunités de business gardées secrètes par les grands entrepreneurs mais que n'importe qui peut reproduire sans expériences préalables.



>